• Category Archives Photo
  • Les Pléïades – M45

    Bonjour

    Je vous présente le résultat de ma dernière sortie avec Frank dans le coin de Tremblant.  Une soirée avec un petit vent tannant en début de soirée et une soirée très humide.  Lors de cette soirée, j’ai décidé de tenter ma chance sur les Pléïades.  Je n’ai pas trouvé évident de choisir mon temps d’exposition.  J’ai fait le choix d’un temps qui ne saturait pas le coeur des étoiles brillantes.  Je n’étais pas certain de ce choix.  Je voulais faire de plus longues pauses, mais 60 secondes semblaient le maximum que je pouvais faire sans brûler le coeur des étoiles.  J’ai pu récolter un 2 heures de données.

    J’ai aussi trouvé le traitement difficile.  Je ne voulais pas saturé le coeur de mes étoiles lors du traitement.  Ceci m’a amené à faire de multiples masques et au final m’a amené à me limiter au niveau de la saturation de certaines étoiles.  J’aurais aimé saturer davantage certaines étoiles.  De plus, c’est la première fois que je me retrouvais avec des halos d’étoiles brillantes (réflection dans la lunette j’imagine) à gérer lors du traitement.  Incapable de rien faire avec ça après plusieurs tentatives.  J’ai donc décider de faire attention à mon traitement pour qu’ils soient le plus doux possible au niveau de ces halos.  Les Boyz je suis ouvert aux suggestions sur celle-la.

     

    M45.  Les Pléïades - Amas ouvert dans la constallation Taurus
    M45. Les Pléïades – Amas ouvert dans la constallation Taurus

    De Yves Gauthier : Au foyer primaire d’une lunette Takahashi FSQ-106 EDX III, Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 120 images de 1min pour 120 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 100 Darks et 25 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 1600. Acquisition autonome avec Backyard EOS. Température extérieure de 0°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2015-11-09 de Mont-Tremblant (Qc). Zone de pollution jaune-verte.


  • IC405

    Bonjour a tous, samedi dernier mon ami Yves Gauthier ma tordu un peux (beaucoup) le bras pour sortir a St-André pour faire de l’astronomie. Nous sommes arrivé tard sur place, puis il faisait déjà pas pire frisquet! Je me suis installé a la noirceur, une première cette année.. Puis j’ai eu des petit soucis au départ. Mais j’ai repris le contrôle assez rapidement. Les coyotes nous ont aussi pas mal tenu en haleine une partie de la soirée… Même a nous faire une frousse quand un ou des coyotes ce sont retrouvé pas mal proche! Mais bon trêve de placotage!

    IC405
    IC405

    de Francois Tasse: Telescope Skywatcher Quattro 250 CF f/4, focal de 1000mm, monture Skywatcher NEQ6 Pro, auto-guider Orion Star Shoot sur Orion mini-guider de 50mm, 65 images de 60 secondes, exposition total de 1.1 heures. RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(40). Canon T3i dé-filtrer, ISO 1600, Plate solving avec Astro-Tortilla, acquisition avec BYE. Température extérieure, -5°C. Pré-traitement et traitement: PixInsight, Images capturées le 2015-10-24 , de Saint-André-d’Argenteuil, QC (zone de pollution lumineuse orange).


  • Le trio d’Ursa Major

    Bonjour à tous

    Samedi soir dernier, mes amis Normand et Yanick sont allé faire de l’astrophoto dans le Nord.  J’aurais vraiment aimé profiter avec eux de ce ciel noir.  En lien avec des obligations, je ne pouvais m’éloigner trop loin de la maison.  Étant donné que Frank ne pouvait aussi aller trop loin, nous sommes allé à St-André.  Une nuit plutôt froide, mais très agréable.

    Lors de cette soirée, j’ai fait quelques essais peu concluant sur des cibles.  Au final, je me suis rabattu vers le beau trio d’Ursa Major.  Il n’était pas à sa meilleur position dans le ciel pour se faire photographier.  Un peu bas à l’horizon, mais montant.  Je manque aussi de data.  Le traitement m’a donné un peu de difficulté.

    Voici le gros trio d’Ursa Major.

    M81, M82 et NGC 3077 - Galaxies dans la constellation Ursa Major
    M81, M82 et NGC 3077 – Galaxies dans la constellation Ursa Major

    De Yves Gauthier : Au foyer primaire d’une lunette Takahashi FSQ-106 EDX III, Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 55 images de 2min pour 110 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 100 Darks et 20 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 1600. Acquisition autonome avec Backyard EOS. Température extérieure de -5°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2015-10-17 de St-André-d’Argenteuil (Qc). Zone de pollution orange.


  • IC 405 – La nébuleuse de l’étoile enflammée

    Allo!

    Samedi dernier, j’ai eu le privilège d’être accompagné par mon ami Normand Demontigny dans une sortie à un site d’observation dans les montagnes pas trop loin du lac Supérieur dans les Laurentides. Le but de cette sortie était de faire la configuration et démarrage de son nouveau super setup accessible à distance de sa petite fourgonnette de camping, préalablement initié je dois le mentionner, par la mise sur pied d’un nouveau laptop de contrôle dédié par François Tassé.

    Le messieurs avait d’lair très content! Après un peu plus d’une heure, tous les logiciels fonctionnaient parfaitement (Backyard EOS, PHD2, AstroTortilla) et Normand a pu expérimenter le recadrage par plate solve pour la première fois.

    Une fois ses choses parties, quelques bières et beaucoup de plaisir plus tard, je me suis attelé sur mon télescope et tourné vers ma cible de la nuit, IC 405, la nébuleuse de l’étoile enflammée. Je n’étais pas trop certain de ce que ça donnerait au début, mais sommes toute, plutôt satisfait du résultat. Cette nébuleuse est un magnifique exemple d’une nébuleuse à réflexion, entouré d’une nébuleuse d’émission.

    La nuit fut plutôt froide. On voit que nous aurons un hiver encore cette année. La température une heure avant le coucher du soleil était déjà de -1°C et est descendue jusqu’à environ -6°C durant la nuit. Merci à mon petit radiateur au propane, j’ai quand même bien dormi dans ma petite remorque.

    Voici donc l’image:

    IC 405 - La nébuleuse de l'étoile enflammée
    IC 405 – La nébuleuse de l’étoile enflammée

    Détails de l’image:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 muni Hyperstar f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    91 images de 2 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    Camera Canon SL1, capteur nu, ISO 1600, Acquisition à l’aide de Backyard EOS 3 avec dithering
    Température du capteur entre -2°C et 4°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le 2015-10-17 de Saint-Donat-de-Montcalm, QC (zone de pollution verte).


  • NGC 6888 – La nébuleuse du Croissant

    Salut!

    Le weekend du 11 septembre 2015, s’était le ROC (Regroupement des Observateurs du Ciel) au Domaine des Pignons rouges à Saint-Romain, QC. Ce soir-là, la météo n’était bonne à nulle part au Québec…. à nulle pas à part là!

    Yves Gauthier et moi décidâmes donc de prendre nos click et nos claques et d’y aller. Nos obligations ne nous permettaient de ne rester que la nuit du vendredi au samedi, mais ce fut quand même très agréable. Le site a beaucoup de place pour les astronomes amateurs et offre aussi des chalets à louer. L’éclairage est gardé au minimum, tout au rouge, dans le respect de l’observateur aggérit. Le lendemain avant de repartir, nous avons même eu l’occasion de serrer la pince du grand Normand Fullum (http://www.normandfullumtelescope.com).

    Durant cette nuit, j’ai tourné mon télescope vers la constellation du Cygne pour la dernière fois de l’année pour capturer la nébuleuse du Croissant, NGC 6888. C’était la deuxième fois que je tentais de la représenter. La première, j’avais tenté l’exercice à 2350mm, mais le signal n’était pas bon. J’ai réessayé cette fois à f/2.3, à 540mm. Le signal était meilleur, mais ne faisant l’acquisition qu’en visible (pas de H-alpha), les étoiles très nombreuses dans ce secteur écrasaient la nébuleuse. J’ai donc utilisé mes trucs de traitement pour « réduire » le nombre d’étoiles, sans trop pousser. Je vous invite à juger du résultat.

    Un merci spécial à Yves Gauthier pour la belle soirée astro. Ça faisait longtemps et ça l’a fait du bien.

    NGC 6888 - La nébuleuse du Croissant
    NGC 6888 – La nébuleuse du Croissant

    Détails de l’image:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 muni Hyperstar f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    43 images de 2 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(32)
    Camera Canon SL1, capteur nu, ISO 1600, Acquisition à l’aide de Backyard EOS 3 avec dithering
    Température du capteur entre 16°C et 19°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le 2015-09-11 du Domaine des Pignons Rouges, Saint-Romain, QC (Zone de pollution verte).


  • Un nouveau kit pour un nouveau départ

    Bonjour à tous.

    Depuis plusieurs mois déjà, je travaille sur le changement d’une pièce importante de mon équipement : mon tube optique.  Un long processus de réflexion qui a conduit au remplacement de mon SCT 9.25 edge de Celestron ainsi que mon Hyperstar par une lunette Takahashi FSQ-106 EDX III.  Ce n’est pas sans peine que j’ai vu partir ces 2 pièces d’équipement, car c’est avec elles que ma passion pour l’astrophotographie à pu prendre son envol.  Merci à tout le monde qui m’ont aidé d’une quelconque façon (conseils, modif) à réaliser ce projet.  Et un merci spécial à mon épouse, Caroline, qui me fait confiance et qui m’a supporté dans ce processus de changement.

    Afin de faire ma première vraie photo avec mon nouveau jouet (je dois avoué que mes premières lumières furent fait sur le Coathanger de ma cours arrière), je me suis rendu à un de nos vieux spots compte tenu que la météo était plus certaine à cet endroit.  Mon ami Normand est venu avec moi lors de cette soirée.  Ce fut une soirée magnifique avec la visite de la SQ (très sympathique en passant) et avec quelques aurores boréales.  Je n’avais pas encore photographié la galaxie d’Andromède et j’avais très hâte de le faire.  Le choix ne fut donc pas trop difficile.  Je pris la décision de faire seulement des images de 60 secondes, car à 90 secondes le cœur de la galaxie était déjà brûlé.  Ne sachant pas trop comment gérer le HDR, je me suis contenté de faire des 1 minutes.  Une soirée où j’ai pu me faire plaisir après une longue pause en utilisant pour la première fois mon mini guide scope de 50mm d’ouverture et 162mm de focale pour guider et faire le drift align.  J’ai aussi fait une utilisation intense de Astro-Tortilla (maudit que j’aime le plate solve !  Je ne pourrais plus m’en passer).  J’ai également pu faire du dithering pour la première fois (une autre affaire que je ne pourrais plus me passer).  Pas compliqué, une soirée superbe à tout les points.

     

    Voici le résultat de cette soirée.

    M31, M32 et M101 - Galaxies dans la constellation Andromeda
    M31, M32 et M101 – Galaxies dans la constellation Andromeda

    De Yves Gauthier : Au foyer primaire d’une lunette Takahashi FSQ-106 EDX III, Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 108 images de 1min pour 108 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 100 Darks et 20 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 1600. Acquisition autonome avec Backyard EOS. Température extérieure de 5°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2015-10-07 de St-André-d’Argenteuil (Qc). Zone de pollution orange.


  • IC1318 – La nébuleuse du Papillon

    Bonjour à tous,

    Comme François l’a indiqué dans l’article précédent, j’ai passé une petite nuit dans le parc de La Vérendrye dans la nuit du 21 aout 2015. J’y ai en partie accumulé quelque données qu’il me manquant pour produire ma photo de la galaxie d’Andromède, mais ma première cible de la soirée a été une nébuleuse dans le Cygne, la nébuleuse du papillon. Cette nébuleuse a à son centre une étoile très brillante nommé Sadr. S’était pour moi un test pour voir si ma nouvelle technique de Dithering éliminait bien les réflexions internes inhérentes au système rapide qu’est l’Hyperstar (voir ma photo de la nébuleuse de tête de cheval). Le résultat est concluent. Le dithering de grande amplitude élimine complètement les réflexions qui étaient bien visibles avant l’empilement.

    Donc voici la nébuleuse du papillon. Beaucoup de couleurs, de bras de poussière sombres, et démission hydrogène rouge dans cette zone…. Ça m’épate toujours de me « promener » dans ces images à haute résolution et de voir tous les bras de matière sombre sillonner à travers le média interstellaire. Fascinant. Cette nébuleuse porte également le nom de Gamma du Cygne, en l’honneur de Sadr, l’étoile en son centre.

    IC 1318 - La nébuleuse du Papillon
    Info de la photo:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 muni Hyperstar f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    30 images de 2 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    Camera Canon SL1, capteur nu, ISO 1600, Acquisition à l’aide de Backyard EOS 3 avec dithering
    Température du capteur entre 17°C et 20°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le 2015-08-21 du site d’observation dans la réserve de la Vérendrye, QC (ciel complètement noir).


  • Également durant les vacances – La Galaxie d’Andromède

    C’est toujours intéressant de prendre la voisine en photo 😏
    Ne pensez pas mal… je parle bien entendu de notre galaxie voisine, la très sexy Galaxie d’Andromède.
    Durant mes vacances je l’ai pris en photo. Et cette fois-ci, je me suis efforcé d’y mettre le paquet. Je l’ai imagé pour voir les bras de poussière jusqu’au creux de son coeur et aussi voir les zones de nuages à émissions infrarouges dans le pourtour. Vous voyez ces « nurseries » d’étoile comme des petites taches rosées au pourtour de la galaxie.
    Je vous rappelle que si vous voulez crusez la voisine messieurs que vous aurez à voyager une distance de 2.1 millions d’années-lumière.

    M31 - La Galaxie d'Andromède
    M31 – La Galaxie d’Andromède

    Détails de l’Image:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 muni Hyperstar f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    Compilation HDR entre 43 images de 30 secondes à ISO 200 et 60 images de 2 minutes a ISO 800, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    Camera Canon SL1, capteur nu, Acquisition à l’aide de Backyard EOS 3 avec dithering
    Température du capteur entre 24°C et 26°C et entre 12°C et 14°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le 2015-08-18 près du Lac Supérieur dans les Laurentides (Zone de pollution lumineuse verte) ainsi que le 2015-08-21 du site d’observation dans la réserve de la Vérendrye, QC (ciel complètement noir).


  • Capturé durant mes vacances – La nébuleuse de l’Amérique du Nord

    Bonjour à tous,

    Mes vacances tirent à leurs fins… déjà… Mais durant celles-ci j’ai eu plusieurs belles nuits pour imager. Tout d’abord, j’en ai volé 3 au camping astronomique du Lac Écho dans la réserve Papineau-Labelle. Je dis que j’en ai volé 3 p.c.q. les prévisions du ciel (tous les sites confondus soit meteomedia, ClearSkyCharts et ClearOutside) prévoyaient toutes un ciel bouché par les nuages. Et bien, me fiant simplement au fait qu’il  ne pleuvrait pas, Jean-François Larouche et moi avons quand même pacté la remorque et parti à l’aventure. Et bien, pas une, pas deux, mais trois nuits nous ont permis d’imager!

    Une fois le grand public parti (c’est quand même cool de faire partager notre passion aux autres campeurs néophytes), j’ai tourné mon télescope muni de son hyperstar vers NGC 7000. Cette image a ce de spécial que c’est la première image de nébuleuse à émission faite avec ma Canon SL1 modifié par Renaud Venne-Landry (très bon service en passant).

    La voici:

    NGC 7000 - La nébuleuse de l'Amérique du Nord
    NGC 7000 – La nébuleuse de l’Amérique du Nord

    Information sur l’image:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 muni Hyperstar f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    37 images de 4 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    Camera Canon SL1, capteur nu, ISO 800, Acquisition à l’aide de Backyard EOS 3 avec dithering
    Température du capteur entre 15°C et 22°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le 2015-08-07 près du Lac Écho dans la réserve Papineau-Labelle (secteur de pollution lumineuse bleu).


  • Ma nébuleuse de l’Iris de la soirée d’ouverture de l’observatoire de St-Zénon

    Bonjour tout le monde

    Je vous  présente ici la photo que j’ai pris lors de la soirée d’ouverture de l’observatoire St-Zénon. J’ai eu le plaisir de participer à cet événement le 13 juin dernier avec mes amis Yanick et Normand. Une superbe soirée qui m’a permis de rencontrer des passionnés d’astronomie. J’ai même pu voir les bras de M51 en visuel pour la première fois grâce à un ciel d’une grande qualité et grâce au télescope de 22 » d’un des membres du club. WOW ! Encore une fois félicitation pour ce projet d’observatoire.   Le site est fantastique.  Une belle réussite.  Merci à Jean-Marc Perreault pour la soirée ainsi qu’à ses collaborateurs.

    Cette photo a été difficile à accoucher.  J’ai eu beaucoup de difficulté à gérer mon fond du ciel.  Première fois aussi que je traitais une nébuleuse avec des nuages noirs.  Pas facile de traiter des nuages noirs sur un fond noir.  Plus de signal aurait surement aidé.  Lors de cette soirée, un petit vent était présent et compliquait le guidage.  Mes étoiles en ont un peu souffert et ce même à cette focale.  Pour me donner une chance,  j’avais réduit mes temps de pause.  Un petit voile nuageux était aussi présent.  Mais pour une photo que je croyais perdu, je suis très content.  La voici :

    NGC 7023 - Amas ouvert et nébuleuse dans la constellation Cepheus
    NGC 7023 – Amas ouvert et nébuleuse dans la constellation Cepheus

    De Yves Gauthier : Au foyer primaire de SCT Celestron Edge HD 9.25 avec Hyperstar (F/2.3), Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 75 images de 2min pour 150 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 100 Darks. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 800. Acquisition autonome avec Magic Lantern et Backyard EOS. Température extérieure de 5°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2015-06-13 de St-Zénon (Qc). Zone de pollution bleu.